Qui a payé pour l'entretien du local du 62 rue Montmartre ?

Publié le par Emmanuel Lyasse

Nos adversaires répondront sans doute que depuis le transfert de propriété de 1993 (sur lequel ils préfèrent ne pas s'étendre), c'est la SA Rochechouart qui a payé l'ensemble des charges liées à la propriété, et qu'ils peuvent le prouver.

Certes. Mais à chaque fois qu'elle a eu un paiement à faire, la SA Rochechouart a commencé par envoyer copie de la facture à notre section, qui lui a fait un chèque du montant exact de ce qui était dû. Cela, nous pouvons le prouver.

Tout a donc été payé par la section, les charges courantes comme les travaux, dont des choses très lourdes comme ceux de réfection de la toiture.

A l'audience du printemps, nous avions produit nos chèques de la dernière année. L'avocate de la "SCI Montmartre (c'est à dire Besac, Relinger & Cie, voir Qui assigne qui ?  ) a prétendu, avec un culot d'acier, que c'était tout à fait exceptionnel, et que les autres années nous ne payions rien(*). Nous avons depuis retrouvé et classé tous les chèques depuis 1993.

Nous sommes donc très loin de la version de nos adversaires: une malheureuse société immobilièreI qui dans un moment de générosité a mis gratuitement son bien à la disposition d'une organisation communiste, et veut maintenant récupérer ce qui lui appartient.

Nous avons payé sans protester TOUTES les charges liées à la propriété, parce que nous nous considérions, et étions considétrés par nos interlocuteurs de la SA et de la fédé jusqu'à il y a peu comme propriétaires. La SA Rochechouart n'a jamais fonctionné que comme une boite aux lettres. (Tout cela n'était sans doute pas très légal, c'est pourquoi nous aurions préféré ne pas avoir à en parler, et surtout pas devant la justice. On nous y force. Auri sacra fames…)

Aujourd'hui, la patron de la boite aux lettres, Jérôme Relinger, se prend pour un requin de la finance, et entreprend de vendre ce qui n'est pas à lui. Nous sommes déterminés à ne pas le laisser faire.

(*) Détail amusant. Mi-juillet, juste après sa condamnation obtenue avec ce mensonge là et d'autres, SImonne a reçu chez elle… une facture de la SA pour les charges ! Ce n'est pas parce qu'on nous expulse en prétendant que nous ne payions pas qu'on va renoncer à nous faire payer…

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article