Mise au point historique sur le local (texte adopté par l'assemblée de section du 2 février)

Publié le par PCF Section Halles-Bourse

Nous tenons à rappeler que les locaux du 62, rue Montmartre ont été acquis en 1970 grâce à l’apport financier des militants communistes du 2ème arrondissement (ouvriers du livre , employés de banque et d’assurances, habitants). D’un commun accord ils ont décidé de créer une SCI dont ils ont assuré la gestion jusqu’en 1993, assumant toutes les charges de copropriété, et assurances.
 
En 1991, ils ont accueilli les militants du 1er arrondissement contraints de quitter un local dont ils ne pouvaient plus payer le loyer. Une fusion des deux sections en a résulté.
 
En 1993,sur demande de la Fédération du PCF de Paris, Simonne GOENVIC, en accord avec les responsables de la Section, et les 4 détenteurs de la SCI  (Guy LAQUAY, Roland PERONA, Serge FROGER, Hervé ROPERT) ont accepté de sécuriser les locaux et de confier la SCI à la SA Rochechouart, sans contrepartie financière.
 
Cela se fit dans la confiance, néanmoins il est bon de rappeler que les responsables de la Section avait souhaité l’établissement d’un BAIL locatif, qui leur a été refusé pour des raisons fiscales  par le Président de la SA Rochechouart de l’époque.
 
Depuis ils ont assumé les responsabilités d’un propriétaire : paiement de toutes les charges de copropriété (propriétaire et locative), travaux de gros oeuvre des communs incombant au propriétaire (toiture, réfection de la cour intérieure, canalisations, entretien des caves, remplacement des poutres maîtresses dans les appartements de nouveaux copropriétaires) mais également entretien des locaux, pose de radiateurs, réparations consécutives à des dégâts des eaux (couverts en partie par l’assurance contractée par nous mêmes).
 
Nous considérons donc que la procédure engagée par la Fédération du PCF Paris, via la SCI du 62, rue Montmartre ne respecte pas les engagements pris lors de la Cession de la SCI, qui faisaient des responsables de la Section  des 1er et 2ème  les gestionnaires de ces locaux, et dans la continuité de leurs prédécesseurs les propriétaires de fait de ces locaux.
 
Les responsables de cette Section dont Simonne GOENVIC, sont en capacité de fournir les preuves des paiement effectués à la SA Rochechouart au titre de la SCIqui a pu ainsi régler les échéances au Syndic de la Copropriété.
 
Depuis 1993, des militants et Simonne GOENVIC ont représenté la SCI du 62, rue Montmartre à l’Assemblée de la copropriété en accord avec les Présidents de la SA Rochechouart qui se sont succédés. Il est a noter que Simonne GOENVIC à la suite de la Cession de la SCI du 62, rue Montmartre à la SA Rochechouart , est devenue actionnaire de cette société. Ce qui confirme le portage des parts cédées par les 4 détenteurs et non une cession de propriété.
 
Or aujourd’hui nous sommes l’objet d’une véritable spoliation , d’une expropriation illégitime.
 
 
Il est bon de rappeler que les responsables élus démocratiquement par les adhérents de la Section Halles-Bourse des 1er et 2ème ont agi en toute légitimité, en poursuivant jusqu’à ce jour l’activité sur les grands sujets politiques de société nationaux et internationaux.
 
Depuis le début 2009, la Fédération du PCF de Paris ne respecte pas les statuts du PCF en pratiquant la rétention des cartes et la sélection des adhérents, pour imposer un nouveau responsable de son choix, non connu dans la section et pour s’assurer la main-mise sur les locaux.
 
Les adhérents de la Section Halle- Bourse demandent la restitution de la propriété de leurs locaux du 62, rue Montmartre à ceux qui les ont acquis et dont ils ont assumé toutes les charges financières depuis 39 ans, avec le souci de préserver ce patrimoine.

Publié dans Épisodes précédents

Commenter cet article