Lettre de Daniel Léger à MG Buffet

Publié le par Daniel Léger

Madame la Secrétaire nationale du PCF.

Je m'adresse à vous pour exprimer tout ce que je ressens au regard des évènements concernant le conflit qui vous oppose à la Section des 1er et 2ème arrondissement de Paris "Halles Bourse".

Je suis adhérent du Parti depuis 1965 après avoir fait partie des Vaillants et Vaillantes et de la JC.

Si j'ai connu des épisodes houleux à l'intérieur du Parti à quelque niveau que ce soit, jamais je n'aurais imaginé une situation telle que nous subissons actuellement.

En effet, jamais je n'aurais pensé que notre camarade, Simonne Goënvic, qui a consacré une si grande partie de sa vie au Parti, se retrouve assignée au tribunal par son propre parti pour se faire expulser des locaux qui ont été occupés pendant des dizaines d'années par notre section et qui ont été acquis, entretenus avec l'argent des militants de la section.

Pour des raisons pratiques, les parts de la SCI détenus par quelques camarades ont été rétrocédées, à une certaine époque, au parti à titre gracieux.

Tout a été tenté pour nous chasser de nos locaux, même des méthodes de gangsters puisqu'on a tenté une effraction dont les auteurs reconnaissent les faits dans un courrier.

Auparavant, un inconnu, soi-disant adhérent sur le 2ème arrondissement, devient secrétaire de la section (élu par qui ???).

Pour l'instant, la justice a abondé dans votre sens mais il nous reste l'appel le 22 janvier prochain.

De plus, Patrice Bessac, secrétaire départemental, a opposé une procédure inacceptable pour la remise de nos cartes contrairement à ce qui s'est pratiqué dans le passé dans le parti et en complète contradiction avec les statuts du parti.

C'est vrai que nous avons des différends politiques, et à mon sens, c'est le fond du problème.

De même, le parti ayant eu des résultats électoraux à la mesure de la politique erratique qu'il mène depuis plusieurs années a vu ses moyens financiers se réduire.

Aussi, a-t-il entrepris de vendre ses biens immobiliers afin de trouver de nouvelles sources de financement.

L'honnêteté et la logique auraient voulu que ces problèmes aient été débattus démocratiquement.

Alors, est-ce qu'il n'y a pas autre chose à faire que de combattre des communistes sincères et fidèles à leur idéal ??? Est-ce cela la nouvelle politique de rassemblement.???

Y a-t-il tant d'adhérents que ça dans ce parti pour se croire autorisé à faire le tri ??? Ces communistes sont-ils trop vieux, trop attachés à leurs valeurs dans un parti qui justement a oublié les siennes et ne sait plus quoi faire pour se vendre au moins mauvais prix au P.S.???

Voilà ce que m'inspire cette situation, et vous sortiriez grandie en abandonnant la procédure judiciaire entamée à l'encontre de notre camarade Simonne Goënvic, dans le cas contraire................ .

Je vous prie de croire, Madame la Secrétaire Nationale, à l'expression de mon plus profond désarroi, de mon plus profond dégoût.

 Daniel LEGER

Retraité Adhérent du PCF depuis 1965 Ancien conseiller municipal de Saint-Gratien de1977 à 1983 Syndicaliste Ancien conseiller prud'homal de 1992 à 2008

Publié dans Dernières nouvelles

Commenter cet article

Trannoy Bernard 21/01/2010 21:42


La section du bassin d'Arcachon relaie cette protestation - Je salue fraternellement Daniel - Vieille connaissance perdue de vue et que je suis content de retrouver sur ce site 6 Je vois que les
cours d'éco et de philo que nous organisions les dimanches matin à St Gratien on laissés des militants trempés