Humain, trop humain ?

Publié le par O. Dalor

Dans plusieurs régions, les listes "soutenues par le PCF" s'appellent "L'humain d'abord". Chacun peut apprécier le contenu politique de ce fier intitulé.

La liste de Paris, où Patrice Bessac, sortant, figure en bonne position, pourrait fort bien s'appeler "L'huissier d'abord".

Comment peut-on prendre au sérieux les discours "humanistes" de gens qui viennent de démontrer que pour eux, faire de la politique, c'était exclusivement rechercher des profits financiers, au mépris des militants et des statuts, et aux dépens de l'activité communiste ?

D'après ce que tous ceux d'entre nous qui sont allés faire un tour dans la cour du 62 rue Montmartre depuis notre expulsion ont pu constater, d'après ce que nous disent nos voisins, le local est constamment fermé. Avant, Simonne (qui a continué à agir en permanente après sa retraite il y a plus de dix ans) y était tous les après-midi, et beaucoup d'autres camarades s'y relayaient. Les habitants et les travailleurs du quartier pouvaient facilement rencontrer des communistes.

Beau résultat. Mais il est vrai qu'un local vide et fermé est plus facile à mettre en vente.

Une pensée émue pour les militants communistes qui font actuellement campagne avec ardeur et sincérité pour faire élire de telles gens, comme nous l'avons fait par le passé. Combien d'entre eux auront-été à leur tour expulsés pour raisons immobilières d'ici aux élections régionales de 2018 ?

 

Publié dans Dernières nouvelles

Commenter cet article