Bessac chez Molière

Publié le par Emmanuel Lyasse

Décidément, les classiques sont précieux. C'est sans doute pour ça que Jospin et Allègre (soutenus par la direction du PCF) ont tout fait pour en ruiner l'enseignement. Nous trouvons chez Molière une scène qui rappelle furieusement nos tristes aventures.

Personne ne sera surpris que ce soit dans le Tartuffe.

 

MONSIEUR LOYAL

Salut, Monsieur. Le Ciel perde qui vous veut nuire,

Et vous soit favorable autant que je désire.

ORGON

Ce doux début s'accorde avec mon jugement,

Et présage déjà quelque accommodement.

MONSIEUR LOYAL

Toute votre maison m'a toujours été chère,

Et j'étais serviteur de Monsieur votre père.

ORGON

Monsieur, j'ai grande honte, et demande pardon,

D'être sans vous connaître, ou savoir votre nom.

MONSIEUR LOYAL

Je m'appelle Loyal, natif de Normandie,

Et suis huissier à verge, en dépit de l'envie.

J'ai depuis quarante ans, grâce au Ciel, le bonheur

D'en exercer la charge avec beaucoup d'honneur;

Et je vous viens, Monsieur, avec votre licence,

Signifier l'exploit de certaine ordonnance.

ORGON

Quoi! vous êtes ici...

MONSIEUR LOYAL

Monsieur, sans passion,

Ce n'est rien seulement qu'une sommation,

Un ordre de vider d'ici, vous, et les vôtres,

Mettre vos meubles hors, et faire place à d'autres,

Sans délai, ni remise, ainsi que besoin est...

ORGON

Moi, sortir de céans?

MONSIEUR LOYAL

Oui, Monsieur, s'il vous plaît.

La maison à présent, comme savez de reste,

Au bon Monsieur Tartuffe appartient sans conteste.

De vos biens désormais il est maître, et seigneur,

En vertu d'un contrat duquel je suis porteur.

Il est en bonne forme, et l'on n'y peut rien dire.

DAMIS

Certes, cette impudence est grande, et je l'admire.

MONSIEUR LOYAL

Monsieur, je ne dois point avoir affaire à vous;

C'est à Monsieur, il est, et raisonnable, et doux,

Et d'un homme de bien il sait trop bien l'office,

Pour se vouloir du tout opposer à justice.

ORGON

Mais...

MONSIEUR LOYAL

Oui, Monsieur, je sais que pour un million

Vous ne voudriez pas faire rébellion;

Et que vous souffrirez en honnête personne,

Que j'exécute ici les ordres qu'on me donne.

DAMIS

Vous pourriez bien ici, sur votre noir jupon,

Monsieur l'huissier à verge, attirer le bâton.

MONSIEUR LOYAL

Faites que votre fils se taise, ou se retire,

Monsieur ; j'aurais regret d'être obligé d'écrire,

Et de vous voir couché dans mon procès-verbal.

DORINE

Ce Monsieur Loyal porte un air bien déloyal!

MONSIEUR LOYAL

Pour tous les gens de bien, j'ai de grandes tendresses,

Et ne me suis voulu, Monsieur, charger des pièces,

Que pour vous obliger, et vous faire plaisir;

Que pour ôter, par là, le moyen d'en choisir,

Qui n'ayant pas pour vous le zèle qui me pousse,

Auraient pu procéder d'une façon moins douce.

ORGON

Et que peut-on de pis, que d'ordonner aux gens

De sortir de chez eux?

MONSIEUR LOYAL

On vous donne du temps,

Et jusques à demain, je ferai surséance

À l'exécution, Monsieur, de l'ordonnance.

Je viendrai seulement passer ici la nuit,

Avec dix de mes gens, sans scandale, et sans bruit.

Pour la forme, il faudra, s'il vous plaît, qu'on m'apporte,

Avant que se coucher, les clefs de votre porte.

J'aurai soin de ne pas troubler votre repos,

Et de ne rien souffrir qui ne soit à propos.

Mais demain du matin, il vous faut être habile

À vider de céans jusqu'au moindre ustensile.

Mes gens vous aideront ; et je les ai pris forts,

Pour vous faire service à tout mettre dehors.

On n'en peut pas user mieux que je fais, je pense;

Et comme je vous traite avec grande indulgence,

Je vous conjure aussi, Monsieur, d'en user bien,

Et qu'au dû de ma charge on ne me trouble en rien.

ORGON

Du meilleur de mon cœur, je donnerais sur l'heure

Les cent plus beaux louis de ce qui me demeure,

Et pouvoir à plaisir, sur ce mufle asséner

Le plus grand coup de poing qui se puisse donner.

 

A la scène suivante, tout s'arrange grâce à la clairvoyance de Louis XIV, qui comprend fort bien qui est le propriétaire légitime de la maison, et qu'une donation extorquée (sous prétexte de "sécurisation" ?) ne peut justifier une expulsion par voie d'huissier. Soit Molière se faisait des illusions sur les rois, soit ils ont bien changé. Nous avons en tout cas constaté que Buffet et Laurent ne sont pas des "princes ennemis de la fraude".

Commenter cet article